DPE : comment lire le diagnostic ?

Masteos
14.11.2022
DPE : comment lire le diagnostic ?
Masteos
14.11.2022

Que vous soyez locataire ou heureux propriétaire, vous commencez à la reconnaître depuis quelques années. L'étiquette du diagnostic de performance énergétique (DPE) est facilement identifiable pour savoir si votre logement consomme peu ou énormément d’énergie.

Pourtant ce ne sont pas les seules informations transmises par un DPE depuis sa réforme le 1er juillet 2021.

Quelles sont les nouvelles informations ? Comment être sûr de bien lire son DPE ?

Le DPE : de quoi s’agit-il ?

Le diagnostic de performance énergétique fait partie des nombreux diagnostics immobiliers qui vous sont remis par le propriétaire lors d’une mise en vente ou un contrat de location.

Instauré en 2006 et réalisé par un professionnel certifié, le DPE informe  de la consommation énergétique d'un logement ou d'un bâtiment (tertiaire, industriel...) et depuis peu des émissions de gaz à effet de serre. Plutôt pratique. Dans un contexte d'envolée des prix de de l'énergie, savoir si votre un bâtiment est énergivore ou non est vital.

Pour de plus en plus d’acheteurs et d’investisseurs immobiliers, connaître la performance énergétique du logement est un indispensable et influe sur la décision finale d’achat.

Par exemple, dans le cas d'un investissement locatif, un mauvais DPE est une opportunité de réaliser des travaux pour accroître la valeur du bien et défiscaliser. Mais si vous achetez votre résidence principale vous aurez plutôt envie d'avoir un habitat qui possède une bonne classe énergétique.

Quelles sont les évolutions du DPE depuis 2021 ?

Prévue dans le cadre de la loi ELAN, l’évolution du DPE répond à un enjeu majeur : rénover les 4,5 millions de passoires thermiques.

Et pour rénover, encore faut-il que les Français connaissent précisément le niveau de consommation d’énergie de leur logement et les travaux possibles pour remédier aux problèmes.

Le secteur du bâtiment est responsable d'une part conséquente des émissions de gaz à effet de serre et consomme beaucoup d'énergie. Pour favoriser la transition énergétique et l'emploi des énergies renouvelables dans les habitations, le DPE a été remodelé pour inciter les particuliers et les entreprises à passer à l'acte.

C’est tout l’enjeu du nouveau DPE. Plus clair, plus lisible et qui propose des pistes à chacun pour améliorer son logement ou son bâtiment.

  • Un DPE opposable juridiquement. Un acheteur ou un locataire peut se retourner contre le propriétaire ou le vendeur si le DPE remis est erroné (pour les DPE réalisés à partir du 30 juin 2021).
  • Finis les différents types de calcul qui cohabitent, une nouvelle méthode de calcul (méthode 3CL) unique intégrant les émissions de gaz à effet de serre et les caractéristiques de l’habitation (altitude, région…).
  • Le DPE est valable 10 ans, mais les anciens DPE vont progressivement être remplacés d’ici 2024 pour ne pas que 2 types de méthodes de DPE cohabitent.
  • Des étiquettes plus claires et compréhensibles sur lesquelles on revient en détail juste en dessous.
  • Les agences ont également l'obligation d’afficher clairement le DPE des logements à la location ou en vente sur les annonces immobilières.

Comment lire le DPE ?

Le but du nouveau DPE est de pouvoir comprendre rapidement et clairement la performance énergétique du logement.

Il s’agit de deux étiquettes comportant 7 classes de A à G (A correspondant à la meilleure performance, G à la plus mauvaise).

L'étiquette énergie

L’étiquette énergie montre la consommation énergétique du logement au global. Le chiffre mentionné correspond à la consommation d’énergie primaire (unité Kwh/m²/an), ce qui permet ensuite de d'attribuer une lettre à l'habitation.

La lettre A signifie que le logement est très performant, la lettre G montre au contraire qu’il s’agit d’un logement extrêmement consommateur d’énergie. Les habitations classées F et G sont considérées comme des passoires thermiques. 

L’étiquette climat

L’étiquette climat présente le niveau d’émission de gaz à effet de serre (GES) dans le logement par an. Le chiffre est exprimé en kg CO₂/m²/an. Un logement classé A émet peu de CO₂ alors qu'un logement classé G les émissions de CO₂ sont très importantes.

Le DPE vous précise la quantité de gaz (exprimée en kilogrammes de CO₂) et compare ce chiffre avec le nombre de kilomètres parcourus par un véhicule par an pour vous donner un point de comparaison facilement compréhensible. L’étiquette climat dépend beaucoup du type d’énergie consommée et du système de chauffage : bois, fioul, chaudière à gaz, etc.

L’estimation des coûts annuels d’énergie 

Sous les deux principales étiquettes, vous bénéficiez de l’estimation des dépenses énergétiques du logement. La fourchette de prix proposée est basée sur les tarifs de l’énergie au 1er janvier de l’année et selon les caractéristiques de l’habitation. Vous retrouvez plus loin dans le DPE tout le détail des estimations de prix pour chaque élément séparément :

  • le type de chauffage 
  • la production d’eau chaude sanitaire
  • le refroidissement
  • l’éclairage
  • les auxiliaires.

Bien sûr, il s’agit d'estimations qui ne prennent pas en compte votre usage spécifique, de la météo ou du nombre de personnes dans le foyer, mais cela demeure un bon indicateur.

Vous visualisez à la lecture du diagnostic votre facture à venir. Et quand on voit les sommes annoncées, cela peut fortement inciter à faire des travaux d’économie d'énergie. Cela tombe bien, la suite du DPE s'attelle à vous proposer toutes les pistes possibles de travaux.

Les autres informations transmises par le DPE

Si les deux étiquettes sont des éléments essentiels, elles sont complétées par de multiples informations tout aussi pertinentes.

Les caractéristiques du logement 

L’accent du DPE est mis sur la pédagogie et les possibilités d’amélioration du logement grâce à de multiples informations.

  • Le schéma des déperditions de chaleur sur lequel vous voyez quelle partie de l’habitation perd le plus de chaleur. Ce qui vous donne le niveau global d’isolation thermique de votre propriété.
  • Le confort d’été hors climatisation
  • Le type de système de ventilation en place
  • La production d’énergie renouvelable, si vous êtes équipé

L’ensemble de ses composantes du logement et des équipements sont repris dans le détail. Pour ce qui est de l’isolation par exemple, les murs sont décrits, la nature du matériau et la qualité de l’isolation (bonne, insuffisante…). 

Vous obtenez un panorama complet du logement avec des conseils pour entretenir les équipements.

Les recommandations d’usage pour votre logement

Il s’agit de conseils et d’astuces qui, s'ils étaient appliqués dans le logement, pourraient faire baisser votre facture d’énergie. 

Chauffer en hiver à seulement 19°, ne pas utiliser la climatisation en dessous de 28° ou encore limiter sa consommation d’eau chaude par exemple. 

Les recommandations de travaux

Tout aussi intéressantes, les recommandations de travaux de rénovation énergétique ou de changement d’équipement prennent une place importante dans le DPE. Ces travaux visent aussi bien à améliorer la performance énergétique, faire des économies d’énergie, améliorer le confort de vie (en été et en hiver).

Les travaux à mener sont répartis en deux groupes : les travaux essentiels et les travaux à envisager. Les travaux essentiels sont ceux qui vont vous permettre de bénéficier de gains immédiats par exemple, la rénovation de la toiture ou le changement de chauffe-eau.

Pour vous aider à visualiser vos gains potentiels, le DPE montre le changement d’étiquette si vous effectuez des travaux essentiels, mais ponctuels ou si vous faites une rénovation plus globale.

Bien sûr il ne s’agit que de recommandations. Avant d’entreprendre une démarche de rénovation, il est primordial de s’adresser à un professionnel compétent en la matière : architecte, entreprise générale de travaux, artisans… afin de réaliser une estimation réelle des travaux et de définir la façon dont il faut les mener. Vous pourriez aussi profiter d'aides financières à la rénovation et de crédits d'impôt, prenez le temps de vous renseigner notamment auprès de l'Ademe.

Sur le même thème

No items found.

Vous aussi, construisez votre patrimoine

Prenez un rendez-vous gratuit avec un conseiller pour accéder à notre catalogue de biens exclusifs.
Définir mon projet