Quel est l'intérêt d'investir jeune dans l’immobilier ?

Thierry Vignal
31.8.2022
Quel est l'intérêt d'investir jeune dans l’immobilier ?
Thierry Vignal
31.8.2022

Jeune, on ne pense tout simplement pas à investir son argent dans l’immobilier. Parce qu’on n’a pas le temps, parce qu’on n’a pas assez d’argent ou encore parce qu’on imagine que c’est réservé aux autres.

Autant d’idées reçues qu’il est facile de balayer. 

Construire un patrimoine immobilier pour être à l’aise financièrement ne se fait pas en un claquement de doigts. Cela demande beaucoup de temps et de la patience. Des éléments dont on dispose moins une fois établi et pris par les impératifs de la vie de famille.

Investir jeune : les avantages

L’idée d’épargner ou d’investir dans l’immobilier ne fait pas partie instinctivement de vos plans quand vous êtes jeune et c’est normal. Jeune actif, on a tous envie de profiter  à fond de ses premiers salaires et de son indépendance financière.

Pourtant en y réfléchissant quelques instants, vous allez vous rendre compte de tous les avantages d’un investissement locatif jeune. 

  • Plus vous investirez tôt, plus votre investissement va prendre de la valeur. Toutes les études dans l’immobilier le montrent, sur le long terme l’immobilier progresse toujours en France, et encore plus dans les grandes villes. 
  • En commençant à rembourser un crédit de bonne heure, vous aurez terminé de le rembourser avant la retraite. Ce sera l’occasion de se lancer dans d’autres beaux projets avec un solide capital. 
  • Vous allez emmagasiner de nombreuses connaissances sur la fiscalité immobilière et apprendre comment réussir au mieux à investir. Cela vous permettra de développer de bonnes habitudes financières et de mieux calculer son budget et d’évaluer ses dépenses. 
  • Vous profitez d’un budget plus souple, car souvent on n’a pas encore d’enfant et donc pas de budget “couches” et autres, qui va venir plomber votre capacité d’investissement future. Vous êtes (normalement) plus tranquille.

Si vous hésitez à vous lancer, sachez que vous pouvez aussi recourir à des formules d'investissement clé en main. Vous économisez du temps tout en ayant l'assurance que vous projet immobilier sera mené par des professionnels dédiés.

Investir dans l’immobilier quand on est jeune : c’est possible

Contrairement à une idée reçue, l’immobilier, ce n’est pas réservé aux plus vieux. Il n’y a d’ailleurs pas d’âge pour investir. La seule contrainte est d’être majeur afin de pouvoir prétendre à un crédit immobilier.

Et encore, vous pouvez toujours investir avant via un parent. L’important est de présenter un bon dossier à votre banquier pour la demande de prêt. Cela fonctionne aussi si vous êtes à l'étranger en tant qu'expatrié et que vous doutez, mais investir à distance est aussi à votre portée.

Acheter sa résidence principale

Vous pouvez investir dans l’achat immobilier d’une résidence principale. En effet, on peut parler d’investissement puisqu’à l’arrivée vous allez bénéficier d’une belle plus-value à la revente.

Le marché immobilier hexagonal est en croissance depuis des décennies, dans quelques années votre bien aura rapidement pris de la valeur. En faisant l’acquisition de votre logement dans une ville dynamique, dans le centre-ville d’une métropole, vous ne prenez aucun risque. C’est aussi l’investissement le plus sécurisant.

Vous bénéficiez également de prêts aidés quand vous êtes primo-accédant alors profitez-en (prêt accession sociale, prêt à taux zéro).

L’immobilier locatif

Plutôt que d’acheter sa résidence principale, vous pouvez effectuer un investissement locatif et profiter d’un effet de levier. L’effet de levier va consister à investir en s’endettant pour augmenter votre capacité de financement. Vos mensualités sont ensuite remboursées en partie ou en totalité par les loyers versés par vos locataires.

Il n’y a pas de honte à commencer à investir petit. Un studio, un garage, un parking sont d’excellents choix quand on souhaite investir jeune. Ce sont des biens avec une rentabilité très intéressante, mais qui nécessitent des emplacements sélectionnés avec soin.

Des lieux où vous savez que la demande pour ce type de bien est forte. C’est pourquoi on vous recommande de cibler en priorité les métropoles et les centres-villes dynamiques, les grandes villes universitaires…

Observez attentivement l’évolution démographique et le développement économique du secteur avant de vous lancer, votre bien doit avoir assez d’atout pour être loué en permanence.

Autre avantage : une fois que vous aurez remboursé votre premier investissement, vous pourrez vous en servir pour investir dans un bien de plus grande ampleur. 

Se former à l’investissement avant de se lancer

L’avantage d’être jeune, c’est que vous avez le temps. Ne vous lancez pas à l’aveugle, lisez des blogs, regardez des vidéos sur le sujet pour analyser tous les ressorts d'un investissement locatif. Il existe suffisamment de guides et d’études pour que vous puissiez comprendre quels sont les meilleurs investissements à réaliser.

Vous avez aussi une quantité de formations sur le sujet en ligne. Si vous connaissez quelqu’un de plus âgé qui a réussi dans l’investissement locatif, interrogez-le, les mentors ce n’est pas ce qui manque.

Au pire, un mauvais investissement, ça arrive à tout le monde. Vous pouvez y faire face aurez largement le temps de vous relever et rebondir ensuite. De plus, ce sera l’occasion de gagner en compétence pour préparer une meilleure stratégie.

De chaque échec, on a quelque chose à apprendre. Jeune, on a aussi plus de facilités à assimiler de nouvelles connaissances que ce soit sur les bases de l’investissement immobilier et les méthodes pour optimiser sa fiscalité.

Je n’ai pas assez d’argent pour investir

C’est la phrase qu’on entend régulièrement. Jeune adulte, il est assez rare d’avoir un million d’euros de capital à investir. Par contre, vous avez des choses que n’ont pas les plus âgés : du temps, de l’énergie et de l’audace.

Se lancer dans un investissement peut être pour vous l’occasion de prendre un deuxième travail, de faire des missions en freelance, ou tout simplement de mieux gérer son épargne. Autant de choses que vous n’auriez pas faites si vous n’aviez pas eu la perspective d’un investissement. 

Vous êtes abonné à quatre plateformes de streaming. Vous prenez une carte annuelle à la salle de sport et vous n’y allez jamais ? Demandez-vous si vous avez vraiment besoin de toutes ces choses ? Voici autant de priorités qu’il vous faut réévaluer dans la perspective d’un investissement, car il n’y a jamais de petites économies. 

Lorsque vous êtes jeune, vous pouvez vous permettre de prendre un crédit de 25 ans, et ainsi de profiter de mensualités plus basses. 

C’est vrai cependant que les banques sont toujours un peu frileuses à l’idée de prêter à des jeunes. Ce n’est pas dans leurs habitudes. Lorsque vous sollicitez un établissement bancaire, il faut arriver avec un business plan et montrer que vous allez rapporter de l’argent à la banque et non lui en coûter. C’est pourquoi votre stratégie doit être parfaitement cadrée.

Comment investir sans apport ?

Investir sans apport, même si cela reste rare, est encore envisageable. Imaginez, vous allez conserver votre épargne et c’est la banque qui va payer votre investissement locatif. Que rêver de mieux.

Pour espérer décrocher un tel prêt immobilier, il est indispensable de présenter un projet immobilier rentable et bien étudié.

Vous pouvez vous faire aider par un courtier pour cela. Dans la mesure du possible, montrer à l’établissement prêteur que même si vous ne mobilisez pas votre épargne, vous disposez de ressources annexes (livret jeune, livrets bancaires…).

Comment investir quand on est locataire ?

De plus en plus de jeunes franchissent le cap de l’investissement locatif, sans passer par la case achat de résidence principale (alors qu’ils pourraient). Les taux d’emprunt encore relativement bas et l’envie de se constituer un patrimoine pour plus tard motivent un nombre croissant de jeunes actifs.

De plus, certains biens peuvent très bien s’autofinancer, c’est-à-dire arriver à un équilibre entre les dépenses et les rentrées d’argent.

Ce type d’investissement locatif ne va donc rien vous coûter et peut même générer un cashflow positif. Votre prêt immobilier ainsi que les différentes charges sont en effet remboursés par les locataires. 

Pour profiter d’un bien autofinancé, il faut réunir plusieurs facteurs : avoir un dossier solide et ne pas avoir connu de découvert. Votre bien se doit d’être parfaitement situé pour éviter toute vacance locative.

La banque va aussi vérifier que vous ne dépassez pas les 35 % de taux d’endettement et l’état de vos restes à vivre.

Sur le même thème

Faut-il avoir recours à un courtier en immobilier pour son investissement locatif ?
Lire l'article
Comment vérifier la conformité d'un investissement locatif ?
Lire l'article

Vous aussi, construisez votre patrimoine

Prenez un rendez-vous gratuit avec un conseiller pour accéder à notre catalogue de biens exclusifs.
Définir mon projet