L’immobilier : le meilleur placement pour sa retraite

Masteos
9.1.2023
L’immobilier : le meilleur placement pour sa retraite
Masteos
9.1.2023

Quel sera le montant de votre retraite ? Quand partirez-vous à la retraite ? Des questions auxquelles il est difficile de répondre vu le nombre de réformes en cours et à venir.

Une chose est sûre, c’est qu’on ne peut plus compter entièrement sur le système de retraite par répartition actuel. Mieux vaut donc anticiper. On ne peut que vous conseiller de vous préparer de votre côté pour espérer avoir une retraite la plus confortable possible et transmettre à terme un patrimoine.

Et le plus tôt sera le mieux. 

L’investissement locatif : la solution pour se préparer à la retraite

Vous ne le réalisez peut-être pas encore, mais la retraite se traduit par une perte nette de revenus. Le montant de votre pension est alors corrélé à votre dernier salaire, et il correspond à 70-80 % de celui-ci selon votre statut. Être retraité, c’est donc une perte sèche de revenus. 

Plan épargne retraite (PER), plan d'épargne retraite populaire (Perp), plan d’épargne en Actions (PEA), ou bien encore assurance vie… et si, plutôt qu’un placement financier ou le fait d’épargner toute votre vie, la solution pour préparer son avenir était tout simplement l’investissement locatif dans l'immobilier.

Les avantages à investir dans l’immobilier dès aujourd’hui

Quand on parle de placement immobilier pour sa retraite, ce ne sont pas les avantages qui manquent. 

Grâce à un investissement dans l’immobilier locatif, vous allez pouvoir :

  • Percevoir un complément de revenu via les loyers, une fois le bien remboursé 
  • Devenir propriétaire grâce au crédit immobilier et profiter d’un effet de levier
  • Utiliser des dispositifs de défiscalisation pour baisser votre impôt sur le revenu
  • Transformer, si vous le souhaitez, votre investissement locatif en résidence principale ou résidence secondaire, idéal si vous investissez dans un appartement en bord de mer par exemple
  • Transmettre un patrimoine physique à ses enfants

Ce ne sont là que quelques-uns des exemples offerts par l’investissement immobilier, mais il en existe d’autres. Posséder un bien immobilier signifie que vous êtes en effet libre de l’utiliser comme bon vous semble. L’immobilier offre la possibilité de réaliser un placement sécurisé, puisque sur le long terme vous êtes toujours gagnant. Et en France, pas de risque d’effondrement du marché tant la demande locative est forte.

Autre point essentiel à retenir : l’immobilier locatif est une activité rentable. En moyenne, vous pouvez compter sur une rentabilité brute comprise entre 5 et 10 %.  Il y a peu de placements financiers qui peuvent vous garantir autant.

Et si vous n’avez pas de temps de consacrer à votre investissement ou à sa gestion locative, vous pouvez passer par une offre clé en main comme Masteos.

La location classique

La location classique consiste à acheter un logement ancien, un appartement ou une maison, et à le louer vide. C’est le type de location le plus simple et le plus répandu.

Un type d’investissement qui nécessite peu d’implication tout en étant rentable. Pas besoin de meubler le logement et les contrats de location sont établis pour une durée de 3 ans. Ce qui offre une certaine sécurité, surtout que les locataires doivent vous laisser un préavis de 3 mois avant de quitter les lieux.

En matière d’imposition vous bénéficiez de deux régimes distincts pour diminuer l’imposition sur vos revenus locatifs.

  • Le micro-foncier offrant un abattement de 30 % sur les revenus de la location, s’ils sont inférieurs à 15 000 €.
  • Le régime réel offre la possibilité de déduire de vos revenus fonciers différents frais comme : les frais de gestion, les travaux de rénovation, les intérêts de l’emprunt. Et si le montant total de vos charges dépasse vos revenus locatifs, le mécanisme du déficit foncier entre en action. 

Notez aussi qu’il existe d’autres solutions pour défiscaliser dans l’ancien. C’est le cas si vous investissez dans un bien patrimonial classé avec la loi Malraux. Vous bénéficiez pendant 4 ans d’une réduction d'impôt jusqu’à 30 % du montant des travaux dans la limite de 400 000 euros.

La location meublée en Loueur meublé non professionnel (LMNP)

Un peu plus complexe, mais autrement plus rentable que la location vide : la location meublée en LMNP. Comme son nom l'indique, ce type d’investissement consiste à investir dans un bien que l’on va meubler, mais pas n’importe comment. Une liste précise du mobilier et des équipements a été établie par l’administration.

L’intérêt de la location meublée est que la rentabilité est supérieure à la location nue. De plus, la demande locative est forte sur ces biens. Les étudiants, les jeunes actifs, les touristes sont les plus friands de la location meublée surtout dans les métropoles et dans les stations balnéaires du littoral ainsi qu’à la montagne. 

L’autre point fort de la location meublée est le statut fiscal du loueur meublé non professionnel. Vous disposez de deux régimes fiscaux, le micro-BIC et le réel. Le régime réel est extrêmement intéressant puisqu’il permet de déduire de son imposition les charges qui pèsent sur l’investissement et de pratiquer l’amortissement comptable. Un mécanisme un peu complexe pouvant réduire jusqu’à zéro votre impôt sur le revenu. 

L’investissement dans un logement neuf

Jusqu’ici il était question de location dans l’immobilier ancien. Sachez qu'il est également possible d’acheter un logement neuf pour le placer en location. L’investissement dans un appartement neuf ou une maison neuve diffère un peu. D’une part, le bien n’est souvent pas construit, vous achetez le logement en VEFA (vente en l’état futur d’achèvement), si bien que vous devez patienter plusieurs mois avant de le mettre en location.

D’autre part, les dispositifs pour défiscaliser sont bien connus, mais moins rentables que dans l’ancien, loi Pinel en tête. Vous pouvez aussi investir dans une résidence neuve de services (EHPAD, résidence étudiante) et passer un contrat avec un gestionnaire locatif qui se charge de louer votre bien neuf et de trouver un locataire à votre place.

La rentabilité est moyenne, par contre la gestion de votre investissement est simplifiée. 

D’autres alternatives pour investir dans l’immobilier 

L’investissement en SCPI

Aux côtés de la location vide et de la location meublée, il existe d’autres dispositifs pour investir dans l’immobilier.

L’investissement en société civile de placement immobilier (SCPI) est l’une de ces possibilités. Autrement appelé  investissement “pierre papier”, ce type d’investissement consiste à acheter des parts du capital d’une société de placement.

À travers cette SCPI, vous n’investissez non pas dans un seul bien, mais dans un parc de biens mutualisés. L’idée est de répartir le risque sur de très nombreuses résidences. Vous percevez ensuite des dividendes trimestriellement au prorata du montant investi dans la SCPI. 

Avec un rendement moyen sur le capital placé de 4,45 % (selon l’Association française des sociétés de placement immobilier), les SCPI attirent de plus en plus. Pourtant, l’un des aspects à ne pas négliger est les frais : les frais d’entrée dans la SCPI et les frais de gestion trimestriels. 

Le démembrement de propriété

Relativement méconnu, le démembrement de propriété est un dispositif d’investissement présentant quelques atouts.

Investir en démembrement est un mécanisme, certes un peu complexe, mais qui peut valoir le coup pour sa retraite. En échange d’une décote sur le prix de vente d’un bien (jusqu’à 50 % du prix), vous obtenez la nue-propriété du logement tandis qu’un gestionnaire reçoit l’usufruit. Concrètement, pendant une période déterminée, 10, 15  ou 20 ans, vous êtes propriétaire d’un bien, mais sans pouvoir en profiter.

À l’issue de cette période, vous devenez pleinement propriétaire et vous pouvez continuer à placer le bien en location ou le revendre. L’investissement en démembrement est un bon moyen de diversifier son patrimoine sans avoir de contraintes de gestion locative pendant une longue période. De plus, vu que vous ne percevez pas de revenus locatifs, cela n’augmente pas votre imposition.

La retraite, c'est maintenant que ça se prépare

Contrairement aux plans d'épargne retraite, l'immobilier offre d'autres garanties et des avantages indéniables. Après quelques années et un crédit remboursé, vous possédez un bien tangible permettant de recevoir des versements complémentaires (loyers) sous forme de rente venant s'ajouter à vos pensions.

Pour réussir vos investissements locatifs, cela commence dès aujourd'hui.

Questions fréquentes

No items found.

Sur le même thème

No items found.

Vous aussi, construisez votre patrimoine

Prenez un rendez-vous gratuit avec un conseiller pour accéder à notre catalogue de biens exclusifs.
Définir mon projet